La petite fabrique postale, des objets empreints d’histoire

 
Impulsée par Extramuros, une entreprise née de la rencontre de deux artistes Isabelle Pujade et Rosanna del Prete et de Jean-François Connan, un acteur engagé depuis les années 80 dans l’insertion par l’activité économique, la petite fabrique postale offre à la fois une nouvelle vie à d’anciennes toiles postales mais aussi des parcours d’insertion professionnelle durables. Un exemple d’entreprise de l’économie sociale et solidaire soucieuse de son environnement et des questions sociales.

Cette structure s’appuie sur des convictions fortes. Des convictions sociales en se positionnant comme acteur de l’insertion professionnelle et en défendant l’idée qu’un travail digne est vecteur d’insertion dans la société mais aussi que chacun peut apprendre et exercer une activité professionnelle. Des convictions écologiques en réutilisant des matériaux destinés à être jetés pour en faire de nouveaux objets. Mais aussi un engagement envers les métiers manuels, les circuits courts et l’économie locale.

Une belle initiative qui donne naissance au sein de cette structure à des sacs et des accessoires produits à partir des anciennes toiles postales (des housses d’ordinateurs portables, des trousses, des tapis de souris, des protèges cahier ou encore des sacoches). Ces objets, issus de la transformation de matériaux recyclés offrent un voyage dans l’histoire de la Poste et l’opportunité pour de nombreuses personnes de retourner dans la vie active. Un véritable coup de coeur que je vous invite à découvrir rapidement.

Un petit aperçu des créations de la petite fabrique postale :

Et bien entendu il y en a plein d’autres à découvrir sur leur site web et il est possible de commander en ligne les produits qu’ils fabriquent même si le choix n’est pas pléthorique.

(Visited 74 times, 1 visits today)